© Ludivine Leduc

Sur les pas de Saint Pierre Fourier

A quelques pas de Mirecourt, se trouve la commune de Mattaincourt où est érigée une basilique en honneur à Pierre Fourier.

Histoire de Saint Pierre Fourier

Saint Pierre Fourier, naît à Mirecourt dans les Vosges,  le 30 novembre 1565 au lendemain du Concile de Trente, alors que se lève en occident le renouveau spirituel de la Réforme catholique.

En 1578, il entame des études de grammaire et de rhétorique au collège jésuite de Pont-à-Mousson. A 20 ans, il entre chez les Chanoines réguliers de saint Augustin, à Chaumousey près d’Épinal puis sera ordonné prêtre en 1589.

La Lorraine connaît à cette époque une période faste marquée par le déclin du régime féodal et l’affermissement de l’autorité de l’État : mise en place d’une magistrature, centralisation du pouvoir ducal, institution des états-généraux… De profondes nouveautés économiques voient également le jour : montée du crédit et du commerce d’exportation, instauration d’une économie dirigée qui préfigure le colbertisme.

En 1597, Pierre Fourier devient curé de Mattaincourt, paroisse où résident de nombreux foyers protestants. Il fera preuve d’un grand dévouement pour les pauvres, en créant un système d’entraide comparable au Secours Catholique d’aujourd’hui et met en place une soupe populaire. Pour éviter aux artisans en difficulté d’avoir à emprunter de l’argent aux usuriers, il fonde une caisse mutuelle : la bourse Saint-Epvre qui prête sans gage et sans intérêt. Il œuvre également pour la promotion de la santé (nourriture saine, salubrité des locaux, pureté de l’eau consommée)…

En matière d’éducation, pour satisfaire au besoin d’instruction des filles, il fonde avec de jeunes bourgeoises de la ville et avec Alix Le Clerc, une association qui devient la Congrégation Notre-Dame en 1628 et qui se destine à l’éducation gratuite des filles. La première école ouvre non loin de Mattaincourt, à Poussay, où se tient un chapitre de dames nobles, en 1598.

Alors que Louis XIII et le cardinal de Richelieu essaient d’annexer le duché de Lorraine, sa fidélité à son souverain, le duc de Lorraine et de Bar Charles IV, lui vaut d’être expulsé en 1636 par le redoutable prélat. Il trouve refuge à Gray en Franche-Comté, alors possession espagnole où il décèdera le 9 décembre 1640.

Pierre Fourier sera béatifié le 29 janvier 1730 par le pape Benoît XIII et canonisé le 27 mai 1897 par le pape Léon XIII. Saint Pierre Fourier est commémoré tous les ans le 9 décembre.

La Basilique Saint Pierre Fourier

Située à quelques kilomètres de la maison natale de Pierre Fourier, la Basilique Saint Pierre Fourier de Mattaincourt fait partie des plus grands édifices néogothiques de la région et date du XIXe siècle.

Elle fut construite en 1853 pour la canonisation de Pierre Fourier sur l’emplacement de l’ancienne église de Mattaincourt où il avait officié. A l’intérieur, découvrez les magnifiques vitraux de l’atelier de Gabriel Loire et la chapelle des reliques récemment restaurée, à droite du chœur. 

 

Nos suggestions