Limonaire - Musée de MirecourtLimonaire en premier plan avec un orgue en fond.
©Musée de Mirecourt - Limonaire|Anne Sophie Trivin

Maison de la musique mécanique

La Maison de la Musique Mécanique de Mirecourt vous propose une autre expérience de  la musique qui conjugue créativité, ingéniosité et passion pour la musique à travers une découverte guidée étonnante.

Qu’ils répondent à l’éducation des serins ou à l’amusement, au colportage ou encore à l’annonce de la fête foraine, les orgues mécaniques fabriqués dans les ateliers de Mirecourt portent la sensibilité d’une ville décidément tournée vers la musique !

Au milieu du XVIIIème siècle, quelques facteurs comme Jacotel, Besnard, Gavot, Poirot, Clément, Dumont fabriquent en nombre la serinette de Mirecourt et projettent ainsi la ville de Mirecourt comme véritable capitale instrumentale avec la lutherie et l’archèterie déjà présentes au XVIIème siècle.

Le tournant du XIXème siècle marque une évolution accélérée tant au niveau technique qu’au niveau humain qui se maintient jusque dans les années 1830-40, apogée de l’activité avec plus de deux cent ouvriers et facteurs inscrits au registre des métiers.

Le tournant du XXème siècle est dédié aux pianos, accordéons ou encore harmonium pneumatiques, aux boîtes à musique aux sonorités cristallines miroitant différentes cultures et modes musicales tels les marches, la musique romantique, les opéras, le fox-trot, le musette… Les années 40 s’achèvent dans la grandeur et  la convivialité de l’orgue de danse belge Decap suppléant un orchestre à lui seul pour mieux nous faire danser aux rythmes de ses Flons Flons.

À l’honneur cette année les orgues Limonaire qui ont su séduire les français par l’intermédiaire des forains, des cafés et des bals jusqu’en 1935. Après la liquidation de la manufacture, l’activité de réparation et la fabrication des « musiques perforées » est reprise par d’anciens collaborateurs salariés ou par des sous-traitants. Parmi ces derniers, le plus connu est la manufacture Poirot Frères de Mirecourt qui est le véritable successeur de Limonaire. La facture d’orgues de foire de Georges Poirot ferme définitivement  son atelier en 1954  baissant le rideau sur l’activité dans la ville.

 

Musique festive

Parcours guidé

Durée 1 heure

La maison de la musique mécanique présente l’histoire de la musique mécanique depuis les premiers orgues mécaniques fabriqués à Mirecourt au XVIIIème jusqu’aux instruments pour piano-bars et cafés des années 1940. Un détour musical à la découverte d’incroyables instruments de musique mécanique qui fonctionnent pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles ! Cette visite, à la fois personnelle, ludique et passionnante, crée de merveilleux souvenirs à partager en famille et entre amis.

Informations pratiques

Fermer